English

 

Macky Sall prône la mobilisation générale, après les bons résultats du Groupe consultatif

Image 01

Le chef de l’Etat s’est félicité, lundi à Paris, des résultats de la réunion du Groupe consultatif 2014 pour le Sénégal dont les annonces de financement ont dépassé les objectifs arrêtés, avant de sonner la mobilisation générale pour la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE), nouveau référentiel des politiques de développement.

Le Sénégal a ‘’atteint et même dépassé’’ ses objectifs de financement, en enregistrant des ‘’engagements nouveaux’’ de ses partenaires de l’ordre de 3729,4 milliards de francs CFA lors de cette table ronde organisée à l’intention des bailleurs, a indiqué Macky Sall, lors d’une conférence de presse donnée en présence notamment de l’ancien président ghanéen, John Kufur. 

Il a souligné que l’enveloppe annoncée dépasse de loin les 1853 milliards de francs CFA qu’il fallait trouver pour combler le gap de financement de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) au cours des cinq prochaines années.

Les ‘’engagements en cours’’ des partenaires techniques et financiers s’élèvent à 2056,0 milliards de francs CFA, contre 4202,6 milliards représentant la somme des financements engagés par l’Etat sénégalais. 

Le total des engagements acquis est de 9988 milliards de francs CGFA.
Pour atteindre l’émergence, à l’horizon 2035, le Sénégal doit grâce au PSE, profiter des bases d’une croissance durable de l’ordre de 7% par an, à compter de 2017.

‘’Il s’agit d’un grand succès pour nous tous mais surtout pour le Sénégal’’, a déclaré le président de la République, en évoquant les résultats de la table ronde. 

Ce résultat ‘’ne vise qu’un seul objectif’’, celui de contribuer au bien-être des Sénégalais à travers une croissance homogène et inclusive’’, a-t-il dit, appelant les acteurs concernés par la mise en œuvre du PSE à se mobiliser ‘’plus que par le passé’’, pour l’émergence du pays.

‘’Ce sont des engagements sérieux’’, a-t-il commenté, en réponse à la question de savoir si ces annonces ne relèvent simplement pas d’intentions de financement. Il a toutefois reconnu que le Sénégal a ‘’besoin d’une capacité exceptionnelle’’ pour atteindre un niveau de décaissement plus élevés des financements promis.

‘’Nous avons conscience que sans une mise en œuvre efficace, évidemment, tout cela ne servira à rien’’, a-t-il déclaré, en ajoutant que des réformes engagées au Sénégal ont permis au pays d’améliorer ‘’très sensiblement’’ le taux d’absorption des crédits mis à sa disposition. 

Le chef de l’Etat a annoncé la mise en place d’une unité de contrôle pour le suivi et l’évaluation des projets, une entité qui sera coordonnée par la Primature mais qui disposera de répondants au niveau des ministères concernés. Cette unité vise à ‘’ donner l’assurance à tout instant que les projets sont dans leur programme initial et qu’il n’y a pas de blocage’’, a noté Macky Sall.

Il a promis de veiller personnellement à ce que ‘’les choses se passent bien’’ pour une bonne exécution des projets. ‘’Il n’y aura pas d’état d’âme’’, a affirmé le président de la République. De même, a-t-il souligné, des dispositifs de prévention seront mis en place pour prévenir les fautes de gestion. 

Au total, 27 ‘’projets d’envergure’’ vont ainsi servir de locomotive au PSE par le biais d’investissements conséquents dans le secteur agricole, les infrastructures, l’habitat social, le tourisme et les technologies de l’information et de la communication (TIC). Ils devraient favoriser la création d’emplois sur tout le territoire sénégalais, a précisé Macky Sall.

BK/CTN